Avertir le modérateur

dimanche, 07 mai 2017

Plan de Vernègues en 1829

Plan de Vernègues en 1829 comportant le nom et le numéro des propriétaires des parcelles, la nature et la surface des dites parcelles.

Pour information, le village a comporté jusqu'à 250 habitants au milieu du XIXème siècle (sur les 500 habitants de la commune), puis est tombé à 65 habitants en 1906, trois ans avant le tremblement de terre de 1909. Après 1909, le vieux village a été abandonné pour un nouveau construit en contrebas et inauguré en 1914.

Vernègues,plan,carte,1829,cadastre,1909,tremblement de terre,village abandonné,Provence,Lambesc,Vivian

vendredi, 10 mars 2017

Les maisons closes de la rue Lanternerie à Marseille, en 1881.

Marseille,1881,Prostitution,Prostituées,Maisons closes,Maisons de tolérance,Femmes,Vieux-Port,Rue Lanternerie,Quartier réservéLes maisons closes de la rue Lanternerie à Marseille, en 1881.

La rue Lanternerie, disparue dans les destructions allemandes de février 1943, descendait de la rue Caisserie jusqu'à la fameuse rue Bouterie, avec en son milieu de départ de la rue Saint-Laurent.

Elle était l'une des principales artères du "secteur réservé", à savoir une zone de prostitution tolérée à destination des marins et des voyageurs d'alors.

En 1882, on y comptait 13 maisons de tolérance pour seulement 14 immeubles. Elle arrivait juste après la rue Bouterie qui en comptait 15.


Le recensement de population de 1881 permet de se faire une idée très précise de la population concernée, car chaque jeune femme travaillant dans une maison close était alors mentionnée comme" fille soumise" (l'expression commencerra à disparaître avec le recensement de 1886, cinq ans plus tard).

On comptait ainsi 59 prostituées, toutes mentionnées comme "pensionnaires", sauf une, au n°12, Catherine MAROUTHEL, "chef de ménage". Ce chiffre de 59 doit être rapproché de la longueur de la rue elle-même, à savoir 68 mètres. Une fille tous les deux mètres de trottoir, donc, en théorie. Avec les conditions de travail difficiles que l'on peut imaginer.

Le nombre de "ménages" (au sens du recensement) comportant des postituées était de 11, proche des 13 maisons de tolérance susmentionnées. Or, sur les trois "ménages" sans filles soumises, on compte deux liquoristes (les maisons BOSC et TOUROU)... Au final, seul le n°3 de la rue Lanternerie n'abritait potentiellement aucune activité de prostitution, encore que la profession du chef de ménage, Jean THIOLLIER, était "logeur"...

Maison par maison, la population de la rue Lanternerie se décomposait comme suit.

  • N°1 : Marie LABERDE (logeuse, 46 ans, chef de ménage), Frédéric NIDEVER (logeur, 36 ans, employé), et deux filles soumises, pensionnaires: Anaïs PRAT (34 ans) et Marie LAURENT (25 ans).
  • N°2 : (aucune mention)
  • N°3 : Jean THIOLLIER (logeur, 53 ans, chef de ménage), Honoré THIOLLIER (graveur, 18 ans, fils), Marie THIOLLIER (15 ans, logeuse, fille), Régina RUZZON (lingère, 24 ans, pensionnaire), Justine PAVUCHON (tailleuse, 30 ans, pensionnaire) et Louise TRUCHET (tailleuse, 33 ans, pensionnaire).
  • N°4 : Gustave RAYMOND (limonadier, 31 ans, chef de ménage), Jeanne BOS (logeuse, 32 ans, épouse), Thimothée RAYMOND (limonadier, 11 ans, fils), François PEYRE (limonadier, 35 ans, employé), et onze filles soumises, toutes pensionnaires: Marie REYNAUD (24 ans), Pauline TRESSENS (22 ans), Marie POSTY (24 ans), Manuella BISCARUNDA (23 ans), Michèle COSTE (27 ans), Marie JANIN (29 ans), Anne MANIERE (25 ans), Marie BATHELEMY (26 ans), Elisabeth BARBE (26 ans), Caroline PIEU (?) (26 ans) et Elisabeth MILLARD (23 ans).
  • N°5 (et non 6) : Françoise FOURNIER (logeuse, 64 ans, chef de ménage), André PELLETIER (chauffeur, 62 ans, beau-frère), Antoine SIMIAN (logeuse (sic), 57 ans, employée (re sic)), et cinq filles soumises, toutes pensionnaires: Henriette SAVIS (25 ans), Pasquina DOMINGO (22 ans), Maria LAPEY (21 ans), Jeanne LAMARCHE (38 ans) et Catherine PEYRAUD (26 ans).
  • N°6 (1) : Jean TOUROU (liquoriste, 36 ans, chef de ménage), Ernest TOUROU (liquoriste, 6 ans, fils), Rose ROUSSEAU (liquoriste, 48 ans, domestique) et Ernest RIVIERE (liquoriste, 22 ans, employé).
  • N°6 (2) : Rosalie TESSIER (logeuse, 43 ans, chef de ménage), et cinq filles soumises: Louise VERNÉ (32 ans), Caroline LEVY (26 ans), Augustine GASCO (26 ans), Louise LANDER (36 ans) et Pelegie GASCO (30 ans).
  • N°7 : Julienne CROTTET (logeuse, 42 ans, chef de ménage), et quatre filles soumises, toutes pensionnaires: Léonie MORNAS (29 ans), Emmanuelle BARRASSEZ (32 ans), Baptistine GUESBERGER (21 ans) et Marie ROQUE (22 ans).
  • N°8 : Marie ARMAND (logeuse, 42 ans, chef de ménage), Jean JOURNA (marchand de meubles, 42 ans, cousin), Henri RAYMON (logeur, 23 ans, employé), et sept filles soumises, toutes pensionnaires: Adélaïde BARICOT (?) (24 ans), Louise LAGARIDE (23 ans), Bernadette TOURNIS (29 ans), Rose GERENSTER (23 ans), Gabrielle GARNIER (23 ans), Marie REYSER (21 ans) et Magdelaine MULLER (24 ans).
  • N°9 : Marie GIRARD (logeuse, 61 ans, chef de ménage), Laurent FREGEAC (logeur, 37 ans, employé), et quatre fille soumises, toutes pensionnaires: Rosalie CORNET (36 ans), Jeanne CORNITA (24 ans), Emilie SORIANO (24 ans) et Thérésa FILLATE (30 ans).
  • N°10 (1) : Marie BOSC (liquoriste, 37 ans, chef de ménage), Eugénie BOSC (liquoriste, 36 ans, soeur) et François REYNAUD (liquoriste, 11 ans, neveu).
  • N°10 (2) : Jeanne PIDANCET (?) (logeuse, 45 ans, chef de ménage), Joséphine CHALADON (logeuse, 45 ans, domestique), Magdeleine LAUTIER (rentière, 55 ans, amie), et six filles soumises, toutes pensionnaires: Antoinette DESSERVIEUX (20 ans), Clotilde BUSCAIL (23 ans), Grégoire BALLARIN (30 ans), Visitation CAYATA (22 ans), Marie BURIZ (22 ans) et Marie GENEREVE (23 ans)
  • N°11 : Marius BARTHOLET (maçon, 44 ans, chef de ménage), Joséphine BARASCEA (logeuse, 62 ans, épouse), et quatre filles soumises, toutes pensionnaires: Joséphine SIMON (34 ans), Zoé PEYROUT (28 ans), Anne CUBINA (30 ans) et Gabrielle BARGOUIN (38 ans).
  • N°12 : Catherine MAROUTHEL (fille soumise, 50 ans, chef de ménage), cinq autres filles soumises, toutes pensionnaires: Marguerite BABILONI (31 ans), Marie FERRE (33 ans), Louise SCHANET (22 ans), Marie SCHEA (25 ans) et Louise LAMY (32 ans). Outre Jacob LUITRESI (corroyeur, 28 ans, pensionnaire).
  • N°14 : Pierre BOYER (liquoriste, 33 ans, chef de ménage), Marie ABADIE (liquoriste, 23 ans, employée) et cinq filles soumises, toutes pensionnaires: Augustine BOURDELLO (24 ans), Céline MARIN (24 ans), Irma BRUNET (23 ans), Claire FRANCHI (22 ans) et Marthe MACHELON (36 ans).

jeudi, 31 mars 2016

Tutti i morti della peste di Noja (1815-1816)

Lista delle persone che sono morte di peste tra il 23 novembre 1815 e il 7 giugno 1816 (elenco ultimo) (in PDF)

Morti della peste di NOJA (1815-1816) ELENCO CRONOLOGICO

Morti della peste di NOJA (1815-1816) ELENCO ALFABETICO

noicattaro,noja,peste,1815,1816,puglia,morti,storia,genealogia,eric vivian

 

dimanche, 15 novembre 2015

Plan de l'ïle de la Cité en 1754 (Paris)

Plan de l'ïle de la Cité en 1754 (Paris), d'après Delagrive. Vectorisation avec Open Office 3.

Cliquer sur l'image pour la version grand format. CLICK ON PICTURE.

Plan,Paris,Île de la Cité,1754,Delagrive,Louis XV,Plans,Cartes,Map

mercredi, 16 septembre 2015

Les rues de Lambesc en 1906

Le recensement de 1906 permet de connaître le nom des rues de Lambesc à cette époque. Il restera à effectuer le comparatif avec les dénominations actuelles, voire antérieures. Le numéro des pages correspond à celui du registre de 1906, déposé aux archives départementales des Bouches-du-Rhône, et disponible sur internet.

  • Aix (route d'), page 58
  • Avignon (chemin d'), page 2
  • Benjamin Raspail (rue), page 19
  • Caire (chemine de), page 59
  • Campane (rue de la), page 16
  • Carnot (place), page 30
  • Castelas (rue), page 43
  • Chapeau Rouge, page 58
  • Château-Vilain, page 60
  • Denfert-Rochereau (rue), page 25
  • Église (rue de), page 48
  • Eugène Pelletan (rue), page 35
  • Four Caritas (rue), page 56
  • Four Vieux (rue), page 57
  • Gambetta (avenue), page 27
  • Gare (avenue de la), page 58
  • Grande (rue), page 4
  • Hoche (rue), page 31
  • Klébert (rue), page 25
  • Littré (rue), page 33
  • Marceau (rue), page 44
  • Mirabeau (rue), page 28
  • National (boulevard), page 12
  • Notre Dame (rue), page 57
  • Parage (rue du), page 47
  • Plan Bédouin (traverse), page 39
  • Poissonnerie (rue), page 55
  • Porte de Salon (rue), page 20
  • Quatre Septembre (rue du), page 46
  • République (boulevard), page 51
  • République (place de la), page 54
  • Saint Jean, page 58
  • Savonnerie (rue), page 17
  • Tisseurs (rue des), page 19
  • Tivoli (rue), page 34
  • Voltaire (rue), page 22

mardi, 08 septembre 2015

Carte de Marseille en 1820 (assemblage cadastral)

Cliquer sur l'image pour obtenir la version grand format (100 Mp)

Cartes,Plans,Marseille,1820,Cadastre,13,Eric Vivian

 

 

mardi, 11 août 2015

Plan de Charleval (13) en 1835

Plan de Charleval (13), en 1835, d'après le cadastre ancien, avec mention des propriétaires de 1837, de leur référence, de la surface et de la nature de la parcelle. Cliquer sur la carte pour visualiser la version grand format.

Plan,Charleval,13,1835,Cadastre,Généalogie,Provence

 

vendredi, 17 juillet 2015

Le camp disciplinaire d'Albepierre (Cantal), vers 1941

Albepierre,Cantal,Chantiers de Jeunesse,Camp disciplinaire,1941,Richard Corvasce

Ci-dessus: Camp disciplinaire d'Albepierre, 1941

Richard CORVASCE est au second rang (deuxième en partant de la gauche)

Albepierre,Cantal,Chantiers de Jeunesse,Camp disciplinaire,1941,Richard Corvasce

 

Ci-dessus: Richard CORVASCE au Camp discplinaire d'Albepierre (Cantal), en 1941,

Richard CORVASCE avait été conduit dans ce camp pour avoir jeté une table en bois, sur tréteaux, sur un sergent chargé de l'instruction d'un chantier de jeunesse sur la plage de la Seyne-sur-Mer (Var). Il habitait à l'époque au 62, rue Saint-Laurent, à MARSEILLE. Le trajet Marseille-Albepierre avait été particulièrement mouvementé car les gendarmes ne savait pas dans quelle ville de Murat ils devaient se rendre (le GPS restait à inventer). Ils avaient donc zigzagué, sans doute en passant dans l'Allier.

Merci pour votre aide pour identifier les autres personnes (en dehors du numéro 2). Il s'agit pour certains de Marseillais.

albepierre,cantal,chantiers de jeunesse,camp disciplinaire,1941,richard corvasce,seyne-sur-mer (la),marseille,murat

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu